Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Finance & Patrimoine > Financer son maintien à domicile : les solutions

Financer son maintien à domicile : les solutions

Financer son maintien à domicile : les solutions

Afin de permettre aux personnes âgées qui souhaitent et qui peuvent rester dans leur domicile plutôt que d’intégrer une maison de retraite ou un établissement de soins spécialisé, des aides financières existent. Elles sont destinées à améliorer les conditions de vie, à adapter le logement et à apporter de l’aide à la fois humaine et matérielle. Quelles sont ces aides financières ?

L’allocation personnalisée d'autonomie à domicile (APA)

L’APA s’adresse aux personnes âgées de 60 ans et plus résidant en France de manière stable, moyennement ou fortement dépendantes, c’est-à-dire dont le niveau de dépendance est classé dans les groupes iso-ressources (GIR) 1 à 4. Cette allocation permet de financer une partie des dépenses nécessaires au maintien à domicile. Il peut s’agir de prestations d’aide à domicile, d’achat de matériels adaptés ou encore de travaux d’aménagement du logement. L’APA est versée par les conseils départementaux après étude au cas par cas des demandes. Elle n’est pas soumise à des conditions de ressources.

Une aide de la caisse de retraite pour financer des travaux

Si le maintien de la personne âgée à son domicile demande l’aménagement de sa résidence principale, la caisse de retraite des salariés du régime général peut accorder une aide financière sous certaines conditions pour réaliser des travaux. Ils doivent permettre d’améliorer ou d’adapter le logement en fonction du niveau d’autonomie de la personne. Cette aide financière peut financer par exemple des travaux d’isolation, d’aménagement des sanitaires, de changement de revêtement de sol, d’accessibilité au logement, etc. Le montant de l’aide dépend du montant des travaux à réaliser et des ressources de la personne âgée. A noter, les personnes qui bénéficient déjà de l’APA ne peuvent pas prétendre à cette aide financière.

Une aide pour employer une aide-ménagère

Sous réserve de remplir certaines conditions, la personne âgée qui souhaite rester à son domicile, et qui ne bénéficie pas de l’APA, a la possibilité de demander une aide financière auprès de son département pour l’aider à employer une aide-ménagère au maximum 30 heures par mois. Pour prétendre à cette aide, il faut avoir au moins 65 ans, ou 60 ans pour les personnes reconnues inaptes au travail, avoir des difficultés pour accomplir les principales tâches ménagères et disposer de ressources mensuelles (hors aides au logement) de 803,20 euros au maximum pour une personne seule ou de 1 246, 97 euros pour un couple.

L’aide au maintien à domicile (AMD) pour les retraités de la fonction publique

Pour les retraités de la fonction publique d’État qui ne bénéficient pas des aides financières versées par leur département, le ministère a mis en place une aide au maintien à domicile spécifique. Elle consiste en la prise en charge partielle de frais de services à la personne supportés par le retraité pour l’aider à domicile. Pour prétendre à cette aide, ces retraités doivent être âgés d’au moins 55 ans, présenter une dépendance classée aux GIR 5 et 6 et avoir des ressources inférieures à un certain plafond. Cette aide financière est soumise à une étude précise des besoins de la personne âgée qui permet de définir un plan d’action personnalisé. Le versement de cette prestation permet ainsi d’aider au financement d’une aide à domicile, d’actions qui favorisent la sécurité à domicile, les sorties ou encore de travaux d’aménagement.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : yPViXX

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuer votre lecture