Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Famille & Société > La Silver économie, un enjeu au service des séniors

La Silver économie, un enjeu au service des séniors

Silver économie

Vous avez forcément entendu parler de la "Silver Economie" ? Il s'agit en fait de l'ensemble des activités économiques (non médicales) destinées et/ou produites par les retraités...aux cheveux "argentés" pour ne pas parler de personnes âgées, de séniors voire de vieux.

Cette nouvelle filière économique a pour but d'aider ces personnes à rester autonomes le plus longtemps possible en anticipant l'évolution démographique puisque le vieillissement de la population est une réalité : en 2035, un français sur 3 aura plus de 60 ans !

Les promesses de la "silver économie"

La Silver économie sera-t-elle un levier de croissance ? C'est ce qu'espèrent nos ministres du Redressement productif et des Personnes âgées, qui ont signé en décembre 2013, un contrat de filière de la Silver économie. En cela, il suivent ce que prévoit la Direction de l’animation de la recherche des études et des statistiques (DARES) qui estime que la Silver économie pourrait être à l'origine de la création nette de 300 000 emplois, d’ici à 2020. C'est sans compter que le marché est mondial puisqu'on prévoit 1 milliard de seniors dans le monde d'ici à 2024.

Dans les faits, on se rend vite compte que la Silver économie est très large, diverse et loin d'être homogène et cohérente car elle touche à la domotique des équipements de la maison, aux technologies permettant l'autonomie, au tourisme et voyages pensés pour les séniors, mais aussi à l’agro-alimentaire, aux assurances, au secteur textile ou à toutes sortes de services à la personne, par exemple.

Tout ce qui touche à la maison intelligente offre de vastes perspectives permettant de faciliter la vie des retraités et faire reculer la perte d’autonomie. Pour ce faire, des créations d'emploi sont envisagées.

L'activité des retraités

Avant d'être confrontés à la perte d'autonomie, les jeunes retraités sont souvent actifs, engagés dans des associations, passionnés de voyages ou de sport, bref, dynamiques et même s'ils prennent plaisir à garder leurs petits-enfants ponctuellement, ils n'attendent plus uniquement après cela.

Tourisme des seniors

On parle souvent des retraités comme la frange de la population qui a les moyens de consommer. Certes, cela se vérifie pour une partie d'entre elle qui a pu partir à la retraite avec des pensions à taux plein importantes et parfois quelques petits parachutes dorés ou primes de départ. Par contre, une autre partie des séniors vit avec des revenus qui avoisinent ou sont inférieurs au seuil de pauvreté, et bénéficie des transferts sociaux.

C'est notamment dans cette partie des retraités qu'on retrouve de nombreux "actifs", par nécessité plus que pour participer à la vie sociale. L'exemple de Mamy Factory en est la preuve, avec sa ligne de vêtements pour enfants tricotés par des retraitées. Plus courant, la distribution de prospectus dans les boites aux lettres permet à des retraités de compléter leur maigre revenu. A l'inverse, plus exceptionnel, les acteurs séniors ont la cote pour jouer dans des spots de publicités pour des produits dont la cible est le 3ème âge !

La Silver économie séduit tellement qu'un salon BtoB des technologies et services pour les seniors a même été créé et se déroule en décembre conjointement au Salon des services à la personne, à la Maison du Mieux Vivre et au Salon des Résidences seniors, Maisons de retraite et Ehpad !

On voit bien que l'enjeu de favoriser l'autonomie des personnes âgées le plus longtemps possible est crucial, tant d'un point de vue sociétal qu'économique et financier : la dépendance coûte très cher à la collectivité.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : iVs7Jw

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuer votre lecture