Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Retraite & Pension > Qu'est-ce qu'une retraite progressive ?

Qu'est-ce qu'une retraite progressive ?

Qu'est-ce qu'une retraite progressive ?

Une retraite progressive permet aux salariés d’aménager leur fin de carrière en diminuant leur temps de travail tout en percevant une part de la pension de retraite de base versée par le régime général de la sécurité sociale. Qui peut en bénéficier ? Quelles sont les conditions à remplir ? Comment fonctionne une retraite progressive ? Quelles sont les démarches à entreprendre pour la demander ? Des réponses aux questions que vous vous posez.

Les conditions pour bénéficier d’une retraite progressive

La retraite progressive s’adresse aux salariés du privé qui dépendent du régime général de la sécurité sociale. Pour bénéficier de cet aménagement de fin de carrière, le salarié doit avoir au moins 60 ans. Il doit justifier d’une durée d’assurance retraite d’au moins 150 trimestres. Enfin, il doit exercer une activité à temps partiel équivalente au minimum à 40 % de la durée du travail de l’entreprise où il est employé et au maximum à 80 %. Le salarié qui exerce plusieurs emplois à temps partiel n’a pas le droit à la retraite progressive.

Tant que le salarié remplit toutes ces conditions, le bénéfice de la retraite progressive reste ouvert. Tous les ans, il doit justifier de son activité à temps partiel par le biais d’un questionnaire à retourner à sa caisse régionale de retraite de la sécurité sociale. Sans réponse à ce contrôle annuel, le paiement de la retraite progressive est suspendu. Ce dernier est également suspendu quand le salarié cesse son activité à temps partiel. La retraite progressive est supprimée quand le salarié demande sa retraite définitive.

Certaines personnes ne peuvent pas bénéficier de la retraite progressive : les salariés qui ont conclu une convention de forfait en jours sur l'année, les VRP sauf ceux qui peuvent justifier d’une activité à temps partiel, les non-salariés et les artisans taxis affiliés à l’assurance volontaire.

Le montant de la retraite progressive

Le montant de la retraite progressive est calculé sur la base du montant de la retraite que le salarié pourrait toucher au moment de sa demande. Une fois ce calcul établi, la part de retraite versée dépend du temps de travail exercé. Un temps partiel à 80 % donne par exemple droit à un versement égal à 20 % de la retraite de base. Travailler à 65 % de la durée de travail normale permet de bénéficier d’un versement équivalent à 35 % de sa retraite de base.

Au moment où le salarié demande sa retraite définitive, son montant est recalculé en tenant compte des cotisations versées pendant la retraite progressive.

Les démarches pour demander une retraite progressive

Dès que le salarié souhaite bénéficier d’une retraite progressive et qu’il remplit les conditions, il doit adresser sa demande à sa caisse de retraite. Le formulaire à remplir est disponible sur le site de l’Assurance Retraite. Le salarié doit joindre à sa demande son contrat de travail à temps partiel en cours, une déclaration sur l’honneur justifiant qu’il n’exerce qu’une seule activité professionnelle ouvrant droit à la retraite progressive, ainsi qu’une attestation de son employeur mentionnant la durée du travail à temps plein applicable à l'entreprise. Une demande de retraite progressive peut également être demandée auprès des régimes de retraite complémentaire (Agirc-Arrco).

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : bcnRrd

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuer votre lecture