Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Santé & Bien-être > Aide-soignante à domicile pour les seniors : quand et comment ?

Aide-soignante à domicile pour les seniors : quand et comment ?

Aide-soignante à domicile pour les seniors

Lorsqu’on doit prendre en charge un parent ayant perdu son autonomie suite à une maladie comme la maladie d’Alzheimer ou un accident vasculaire cérébral, par exemple, et qu'on est toujours en activité professionnelle, le mieux est de faire appel à une aide-soignante à domicile.

L'initiative est souvent coûteuse bien que l’État essaie d'alléger au mieux ce fardeau pour les principaux concernés. Certaines mutuelles complémentaires couvrent une partie de ces dépenses. Sinon, il faut trouver d’autres sources de revenus. Des blogs comme Senior Magazine en parlent et indiquent le meilleur moyen de prendre soin de ses parents sans pour autant se ruiner.

Quel est le rôle de l’aide-soignante à domicile ?

L’aide-soignante se rend au domicile de son patient, et généralement l’aide à se lever, lui fait faire sa toilette ou la lui fait, l'habille ou lui apporte un soutien, lui donne à manger, l’accompagne pour tous ses déplacements, et l’aide à faire ses besoins si nécessaire, en fonction du degré de dépendance. Ce type de missions concerne également les personnes tétraplégiques, ou extrêmement limitées dans leurs facultés motrices.

L’aide-soignante s’assure que le ou la senior prend correctement ses médicaments. Côté santé, elle devra effectuer un suivi régulier de l’état du patient à travers des observations quotidiennes. Dans ce sens, l’aide-soignante est amenée à travailler en étroite collaboration avec le médecin traitant du patient. En général, il est aussi celui qui a recommandé le besoin d’aide pour ce dernier.

Outre ses fonctions premières de soin à l'égard des personnes âgées, l’aide-soignante se doit également de leur tenir compagnie, de les faire se sentir le mieux possible durant le temps où elle est à leur domicile. On peut dire également que cela entre dans le cadre des soins du patient, car se renseigner régulièrement sur son état, ses besoins et ses attentes, permet de mieux s’en occuper.

Il faut alors rester à l'écoute et mettre le senior en confiance. Une fois que l’infirmière aura passé un peu de temps avec le senior, elle réussira à établir une relation de confiance ou d’amitié avec lui. D’autant plus qu’à cet âge et face à ce genre de situation, on devient souvent plus difficile à vivre. Pour exécuter au mieux ses tâches, l’aide-soignante devra connaître par cœur les habitudes, le rythme de vie, les soins à prodiguer, et tous les autres détails concernant la vie du patient.

Quand et comment peut-on en profiter ?

Certains mettent du temps pour trouver une aide-soignante de confiance et qualifiée. Certaines conditions limitent en effet l’accès à ce type de service, dont son coût exorbitant pour la plus grande partie de la population. Les soins à domicile sans moyen de financement concret peuvent grimper jusqu’à 3 000 euros par mois. Il convient donc de ne pas se tromper sur la personne recrutée.

Les familles qui n'ont pas les moyens financiers de recruter directement une aide-soignante à domicile peuvent peut-être avoir droit à l'allocation personnalisée d'autonomie (Apa), l'aide financière du Conseil Général, pour laquelle il faut remplir certaines conditions : être âgé de 60 ans minimum, avoir perdu une partie ou toute son autonomie, être en dessous d'un certain niveau de ressources.

Côté aide-soignante, pour pouvoir exercer le métier, il faut être diplômée après avoir suivi une formation. La professionnelle peut aussi faire valoir une "validation des acquis", qui est une sorte d’attestation stipulant qu’elle peut parfaitement exercer le métier suite à ses compétences et ses qualifications. Comme le personnel soignant à domicile peut être amené à évacuer le patient à l’hôpital en urgence, il doit également disposer d'un permis de conduire B.

Quelle prise en charge et par qui quand on est senior ?

Aide à domicile pour les seniors

Ayant conscience de la chute du pouvoir d’achat des seniors arrivés à la retraite, plusieurs établissements, des mutuelles notamment, leur proposent des prises en charge variées selon la situation de chacun. Certains posent comme conditions que le senior soit dépendant et lui refusent la prise en charge s’il vit dans une résidence équipée. D’autres proposent des garantie de dépendance, c’est-à-dire le versement d’une allocation mensuelle aux personnes dépendantes, atteintes de maladies dégénératives leur faisant perdre partiellement ou totalement leur autonomie. Attention, il s'agit, ni plus ni moins, qu'une sorte d'assurance qu'il faut payer.

Côté parents qui hébergent un senior chez eux, ils pourront faire appel aux services d’une professionnelle à domicile et bénéficieront d'une réduction d’impôt liée à l’emploi à domicile. Une déduction forfaitaire des revenus pourra aussi être appliquée lorsque vous ferez votre déclaration de revenus. Dans tous les cas, la prise en charge des séniors dans notre société va coûter de plus en plus cher.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : if35mU

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuer votre lecture