Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Loisirs & Culture > Faut-il souscrire aux assurances proposées lors de l'achat d'un smartphone ou tablette ?

Faut-il souscrire aux assurances proposées lors de l'achat d'un smartphone ou tablette ?

Faut-il souscrire aux assurances proposées lors de l'achat d'un smartphone ou tablette ?

Aujourd’hui, la plupart des vendeurs d’appareils électroniques, dont notamment les smartphones ou les tablettes numériques, vous proposent au moment de l’achat une assurance pour garantir la casse ou le vol par exemple de ces matériels. Une décision qui peut rendre bien des services quand un tel sinistre survient, d’autant plus que tous ces appareils représentent un réel investissement financier. Attention toutefois de prendre quelques précautions avant de souscrire à de telles assurances. Il faut d’abord bien lire les garanties proposées, mais aussi vérifier que vos autres contrats d’assurance (habitation, véhicule, etc.) ne vous couvrent pas déjà pour ces risques.

Que couvrent réellement les assurances pour smartphones ou tablettes ?

Souscrire aux assurances proposées lors de l’achat d’un smartphone ou d’une tablette est très tentant. Ces appareils ne sont en effet pas bon marché et représentent une dépense importante pour la plupart des ménages. Il est donc normal de vouloir protéger ces matériels high-tech des sinistres ou des vols dont ils peuvent faire l’objet.

À l’occasion de la souscription de telles assurances, il convient néanmoins de bien lire et de comprendre le contenu des contrats proposés (voir ce site sur les assurances). Les assurances sont dans l’obligation légale de vous fournir, avant la signature du contrat, par l’intermédiaire du vendeur de smartphone ou de tablette, un document d’information sur leur produit d’assurance qu’il s’agisse d’un achat en magasin ou en ligne. Ce dernier doit présenter de manière claire des éléments tels que l’objet du contrat, les principales garanties et exclusions, les obligations de l’assuré, la durée du contrat, les modalités de résiliation, etc.

Généralement, les garanties proposées par les assurances de smartphone ou de tablette sont la casse et les dommages occasionnés. Attention toutefois, la définition de ces sinistres peut grandement varier d’un contrat à un autre. L’oxydation de ces appareils est également en principe couverte par ces contrats d’assurance. Mais là aussi, ce dommage ne revêt pas forcément la même définition et peut être plus ou moins étendu selon les assureurs. Le vol fait aussi partie des risques couverts par les assurances de smartphone ou de tablette, mais avec des prises en charge très différentes selon les assureurs, notamment en fonction du type de vol (à la sauvette, à la tire, avec agression, etc.).

L’indemnisation prévue dans ces contrats d’assurance peut aller de la réparation du smartphone ou de la tablette endommagés à son remplacement par le même appareil mais d’occasion, et parfois, à son remboursement.

Les durées de souscription et les possibilités de rétractation

Les assurances proposées au moment de l’achat d’un smartphone ou d’une tablette sont généralement conclues pour un délai d’un an, reconductibles tacitement, c’est-à-dire de manière sous-entendue. Vous avez donc la possibilité de résilier le contrat que vous avez signé au bout de ce délai (en respectant un délai de préavis), et à tout moment au-delà de cette première année. Pensez également à mettre fin à ces assurances si vous n’êtes plus en possession du smartphone ou de la tablette ainsi couverts. De plus, vous disposez d’un délai de rétractation légal de 14 jours pour tous les contrats d’assurance de ce type souscrits à distance, au téléphone ou en ligne par exemple.

Les limites de ces contrats d’assurance

Les contrats d’assurance de smartphone ou de tablette ne couvrent jamais tous les risques. Par exemple, rares sont les assureurs qui proposent une garantie contre la perte de votre appareil. La garantie joue le plus souvent lorsque les dommages surviennent à la suite d’un événement imprévisible extérieur à l'assuré.

Il faut savoir également qu’en cas de sinistre, les assureurs peuvent vous demander une franchise. Cette dernière est néanmoins le plus souvent assez modeste.

Dans ce type de contrats d’assurance, il existe la plupart du temps des plafonds de garantie. Ainsi, des montants maximums de remboursement peuvent être définis ou alors un nombre limité de sinistres couverts par an.

Si vous souscrivez une assurance lors de l’achat d’un smartphone ou d’une tablette, vous devez être tout particulièrement vigilants sur les exclusions de garantie mentionnées dans le document remis par le vendeur pour ne pas avoir de mauvaises surprises à l’occasion d’un sinistre. Ces exclusions peuvent prendre la forme d’un dommage causé par la faute intentionnelle de l’assuré, le manque de précaution, lorsque l’assuré n’est pas en mesure de fournir le numéro IMEI (c’est-à-dire le numéro de série) de l’appareil endommagé, le vol sans effraction, la réparation de l’appareil par un réparateur non agréé, les dommages causés par la poussière, la chaleur, etc.

S’assurer de ne pas être déjà couvert pour les mêmes risques par ailleurs

Il faut savoir que pour la grande majorité des assurances proposées lors de l’achat d’un smartphone ou d’une tablette, vous n’êtes pas dans l’obligation de décider d’y souscrire au moment de l’achat. Vous disposez donc d’un délai pour bien peser le pour et le contre d’une telle souscription, et pour ne pas céder aux propositions souvent alléchantes du vendeur.

Ce délai vous permet donc de disposer de temps pour notamment comparer le contenu de l’assurance que l’on vous propose avec d’autres contrats disponibles sur le marché.

C’est également un temps qui vous donne la possibilité de passer en revue vos autres contrats d’assurance (habitation, véhicule, etc.) qui, dans certains cas, peuvent déjà prévoir la couverture des risques pour vos appareils électroniques comme votre smartphone ou votre tablette. D’ailleurs, la loi oblige les assureurs à vous inviter à vérifier que vous n’êtes pas déjà bénéficiaire d’une garantie couvrant l’un des risques garantis par le nouveau contrat que vous avez signé à l’occasion de l’achat de votre smartphone ou de votre tablette. Dans ce cas-là, vous bénéficiez d’un délai de rétractation de 14 jours, quel que soit l’endroit où vous avez acheté votre appareil et souscrit l’assurance (en magasin ou en ligne).

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : jJWzCJ

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture