Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Santé & Bien-être > Comment appréhender et lutter contre la déshydratation chez les seniors ?

Comment appréhender et lutter contre la déshydratation chez les seniors ?

Comment appréhender et lutter contre la déshydratation chez les seniors ?

L’eau est l’un des principaux composants du corps humain. Elle est essentielle à notre bon état de santé. Lorsqu’il fait chaud, nous devons compenser la perte en eau de notre corps, via notamment la transpiration qui permet de réguler la température du corps, en buvant encore plus d’eau que d’habitude afin d’éviter de se déshydrater. Or, avec le vieillissement, la réserve d’eau de notre corps diminue et le phénomène de déshydratation intervient plus rapidement. C’est pourquoi il est nécessaire pour les seniors de bien savoir reconnaitre les signes de la déshydratation et pouvoir lutter contre.

Les causes de la déshydratation chez les seniors

Le vieillissement s’accompagne de changements physiologiques de notre organisme dont certains ont des conséquences directes sur l’hydratation de notre corps.

D’abord, c’est un fait naturel, plus on avance en âge, plus les réserves en eau de notre corps diminuent. Le corps d’un adulte est composé environ de 60 % à 65 % d’eau qu’il élimine chaque jour (environ 2 à 3 litres d’eau) via la respiration, la sueur ou encore l'urine. L’eau de boisson ou contenue dans l’alimentation permet donc de compenser ces pertes. Dès 50 ans, notre teneur en eau n’est déjà plus que de 45 % à 55 % et va en diminuant avec l’âge.

En plus de ce changement physiologique, les seniors connaissent naturellement une diminution de la sensation de soif, tout comme la perte d’appétit constatée en vieillissant. En conséquence, ils ont du mal a compenser les pertes en eau du corps, particulièrement lorsqu’il fait chaud. Des modifications des reins chez les seniors, avec des conséquences sur l’urine, concourent également à un plus grand risque de déshydratation.

Certains médicaments pris par les seniors ont aussi des effets indésirables sur la production de la transpiration ou des urines par exemple. Ils peuvent être à l’origine d’une déshydratation ou l’aggraver.

D’autre part, les seniors en perte d’autonomie qui connaissent des problèmes de mobilité, de déglutition, cognitifs, etc., éprouvent de fait davantage de difficultés pour accéder aisément à des boissons tout seuls.

L’isolement, des faibles ressources, l’absence d’aide à domicile, sont aussi autant de situations qui aggravent le fait de ne pas bien s’hydrater pour un senior.

Le niveau d’hydratation d’une personne âgée doit absolument être bien surveillé car la déshydratation peut entrainer, et rapidement chez un senior, des problèmes de régulation de la température de son corps, de tension artérielle, de l’appareil respiratoire (pneumonie) ou encore d’élimination des déchets de l’organisme (infection urinaire, diarrhée). Mal détectée, une déshydratation peut avoir de lourdes conséquences sur la santé pour les seniors.

Les signes d’une déshydratation chez les seniors

Détecter les signes de déshydratation chez les seniors n’est pas toujours une chose facile. Vous devez néanmoins vous alerter en cas de diminution de l’attention, si vous avez la sensation de bouche sèche, d’une baisse de votre tension, les yeux cernés. L’abattement, la confusion, les vertiges, les chutes, des urines de couleur foncée, mais aussi la fièvre sans cause ou encore la constipation sont aussi à prendre au sérieux car ces situations peuvent aussi être les signes d’une déshydratation.

En cas de doute, vous devez consulter votre médecin. S’il constate une perte de poids rapide, une déshydratation peut en être la cause. Cette dernière peut également être détectée grâce à des analyses spécifiques de vos urines.

L’entourage peut également tester le niveau d’hydratation d’un proche âgé en lui pinçant la peau. Si celle-ci ne se remet pas en place immédiatement, c’est qu’elle a perdu son élasticité à cause d’un manque d’eau et d’une possible déshydratation.

Les bons gestes pour lutter contre la déshydratation chez les seniors

Réapprendre à maitriser sa sensation de soif

La première des solutions à envisager quand on est senior pour éviter la déshydratation est de réapprendre à anticiper sa soif, bien avant que les périodes de chaleur n’arrivent. Sensation presque automatique chez la plupart des adultes, elle n’est plus ressentie, ou beaucoup moins, par les personnes âgées. L’entourage notamment peut jouer un rôle utile dans ce sens. En buvant souvent dans la journée de petites quantités de boissons désaltérantes, plutôt que de grandes quantités moins souvent, est le premier pas pour réapprendre à maitriser sa soif. L’idéal est d’associer ses prises de boissons à des rituels (un verre d’eau au lever, au goûter et au dîner par exemple).

Manger et boire différemment

Lors des grandes chaleurs, mais aussi toute l’année, l’alimentation joue un rôle en matière d’hydratation. Il est conseillé de consommer davantage d’aliments riches en eau comme notamment les fruits, les légumes ou encore les soupes. Les glaces à base de sorbet de fruits sont également les bienvenues.

Pour vous inciter à boire, il est judicieux de varier les boissons et de ne pas avoir à disposition seulement de l’eau plate. Cette dernière peut par exemple être aromatisée ou agrémentée d’un jus de fruits.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : 9GwgNB

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture