Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Famille & Société > A quel âge est-on considéré comme sénior ?

A quel âge est-on considéré comme sénior ?

Le mot "sénior" désigne les personnes âgées, et c'est un terme souvent associé au monde du travail. De ce fait, une personne est considérée comme étant sénior indépendamment du contexte car dans certains métiers ou secteurs d'activités on qualifie une personne comme telle selon son âge ou son expérience.

Les séniors sont les plus touchés par le chômage et ils sont actuellement devenus une priorité pour l'État français. Cependant, il est important de savoir à quel âge un salarié devient alors un sénior et ce que cette désignation signifie pour celui-ci.

jeune senior

Qu'est-ce qu'un sénior ?

Le mot latin senior signifie "personne plus âgée" et est employé surtout en entreprise pour éviter l'utilisation de l'appellation "vieux" qui peut paraître péjorative. Si dans les années 70 et 80 un employé était envoyé en préretraite à l'âge de 55 ans pour promouvoir l'emploi des jeunes, de nos jours, ce système a disparu et l'âge légal de la retraite a été repoussé pour remédier au problème du déficit des caisses de retraite. Cependant, les cabinets de recrutement considèrent les plus de 45 ans comme des séniors. Le monde du sport professionnel comme l'athlétisme désigne l'athlète comme étant un sénior à l'âge de 23 ans.

sénior âgé

À quel âge devient-on sénior ?

La notion de "sénior" dépend donc du contexte et est parfois classifiée selon le niveau social. On peut noter en entreprise qu'une personne est considérée comme un sénior à l'âge de 45 ans. Dans les études marketing, les spécialistes désignent les personnes âgées de 50 ans comme des séniors car selon ces derniers, les changements de mode de vie qui modifient les besoins surviennent à cet âge.

Pour l'État, la soixantaine marque l'âge de la retraite et permet l'accès à certaines prestations d'aides sociales. Dans un contexte médical, c'est à partir de 70 ans que la désignation "sénior" est employée car selon les médecins, les problèmes de santé commencent à s'accumuler à cet âge.

Les perspectives pour les séniors en France

Les lois qui aident au retour à l'emploi des séniors varient d'un pays à l'autre. En France, la loi de financement de la sécurité sociale favorise le réemploi des salariés âgés en pénalisant les entreprises ayant à leur actif au moins 50 salariés qui n'ont pas prévu un plan d'action relatif à l'emploi des salariés âgés. Ceci pour apporter une solution au sujet du fort taux de chômage concernant les séniors qui pourtant, peuvent ou souhaitent encore travailler, et surtout qui peuvent apporter beaucoup à l'entreprise du fait de l'expérience accumulée.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

12 commentaires

Écrit par Abaq le 07/02/2016 à 12h27

Bonjour,

on peut constater au travers de votre article que la notion de sénior et l'âge qui s'y rattache est variable selon le contexte dans lequel on se situe.

En complément de votre article, on pourrait d'ailleurs ajouter que la notion de sénior varie aussi selon l'époque à laquelle on se situe.

Au moyen âge, on était un sénior avant 30 ans, compte tenu de l'espérance de vie.

(Voir à ce sujet la courbe éloquente sur l'espérance de vie, sur le site de l'institut national d'études démographiques : http://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/graphiques-cartes/graphiques-interpretes/esperance-vie-france/)

Un sénior de 60 ans aujourd'hui n'a plus rien à voir avec un sénior de 60 ans il y a 30 ans. D'ailleurs l'âge d'entrée en EHPAD ne cesse de reculer.

Cordialement.

Écrit par Chris de ris le 24/01/2017 à 20h24

L'espérance de vie augmente, cela se comprend suite à une meilleure alimentation et un meilleur confort et pour conclure une carrière moins difficile qu'autrefois grâce à l'évolution des machines et des conditions de travail .

Toutefois , il faut noter également le départ légal en retraite qui ne cesse de reculer et à ce train là , c'est moins sure pour nous qui sommes nés dans les Année 60 et autres de pouvoir y arriver et de pouvoir en profiter ne serai-ce que 20 ans sans oublié les cancers et autres maladies éventuelles qui nous guettent !

Pour résumé (à mon sens), ce qui importe à l'état tous comme ils sont , c'est de faire bonne figure et de s'en foutre plein les poches en taxant durement les petits salaires en nous faisant croire que tout va bien pour payer leurs erreurs .

Bien cordialement à qui veut l'entendre......

B.C

Écrit par Gérard le 24/05/2017 à 16h03

C'est quand être vieux ? Etre vieux c'est quand on n'a pas ou plus de rêve !

Écrit par Sissi le 28/06/2017 à 14h39

Bonjour, je suis d'accord avec Gérard, nous sommes vieux lorsque plus rien ne nous intéresse comme mon papa qui a maintenant 86 ans.

Ce qui n'est pas mon cas, malgré cela ma belle-fille qui a 28 ans vient d'avoir un enfant, mon mari et moi sommes donc grand-parents ! Notre belle fille nous a fait savoir que nous n'aurions jamais la garde de notre petit fils étant donné que les grand-parents (tous) sont trop vieux pour cela, et que le mot sénior est un mot gentil pour ne pas dire vieux, j'ai 53ans ! Que faire ?

Écrit par Nelly le 02/11/2017 à 08h58

Pour répondre à Sissy, ce n'est pas grave si votre belle fille vous trouve trop âgée. Profitez de votre couple les années passent très vite. Pour ma part j'ai des petits enfants que je garde rarement comme je dis à mon fils j'ai élevé mes enfants alors faites en autant, j ai 57 ans.

Écrit par Moimeme le 26/03/2018 à 12h22

C’est vrai qu’à partir de 45 ou 50 ans nous sommes considéré comme des vieux par certaines personnes et moi je dis stop ! Il faut arrêter, tant que physiquement et moralement on se sent bien quel que soit l’âge à partir de séniors je pense que l’on ne doit pas nous sous-estimer. Moi je vais avoir 55 ans et je me sens bien et surtout pas vieux.

Écrit par Denteliere1 le 05/04/2018 à 21h01

Bonsoir à toutes et à tous,

J'ai 61 ans et l'habitude de dire à ceux qui ont moins d'années que moi, qu'en fait je suis simplement jeune depuis plus longtemps qu'eux... parce que je le vaux bien !

Amitiés à tous ceux qui se reconnaissent et vive la jeunesse en longueur.

Écrit par Jiji le 08/05/2018 à 03h44

Moi je vis au Quebec et étant français de source, j'ai du apprendre à tutoyer les gens sans distinction d’échelle salariale et j'ai trouvé ca plutôt cool, même si cela fut très dur dans les premieres années ! Cependant j'ai vite déchanté lorsque j'ai approché la cinquantaine les gens ont subitement (par respect soit) commencé à me vouvoyer c'est alors que j'ai sentis que j'avais franchi l'étape de ma vie la plus difficile pour le moral hormis les avantages de certaines expériences . Puis lorsque une responsable d'un centre communautaire ou je passais un jour m'a dit "c 'est super vu que vous avez 50 ans, vous avez le droit à des repas a 3$50 tout compris" !

Écrit par MaTi le 20/08/2018 à 19h53

A la lecture de vos messages, il est vrai que les personnes de 50 ans voir à partir de 45 ans sont considérées comme Seniors pour certaines personnes -employeurs- par exemple et il y a un amalgame entre l'approche professionnelle et l'âge.

En effet, j'ai eu l'occasion de croiser dans le milieu professionnel des personnes dans la trentaine considérées comme Seniors dans leur métier et Juniors pour leur âge.

En vue de retrouver un emploi le plus rapidement possible, et comme je commençais à me sentir obsolète sur le marché du travail, j'ai décidé de procéder à une conversion professionnelle en reprenant des études vers 47 ans, sur une période de 2 ans -Master 2 ou Bac+5-.

Ces études étaient en horaire décalé et je me suis retrouvée avec des jeunes étudiants "Juniors", peu voir pas de seniors ;). Les échanges étaient intéressants mais limités dans certains cas par ce manque ou peu d'expérience de vie professionnelle.

Voulant aller jusqu'au bout de ces études comme j'appréciais beaucoup le contenu et l'approche interdisciplinaire, je me suis également lancée dans un Erasmus en vue que les études soient également reconnues en France. Un Erasmus facilité par les échanges entre universités.

Bref, pendant cette période (47 à 50 ans), je me suis vraiment replongée dans ce stress des blocus, des examens et des nuits blanches à étudier. Il est vrai, même si j'aimais me changer les idées en allant prendre un verre ou aller au cinéma. Les sorties très tardives, je les laissais aux jeunes :)).

Je précise aussi qu'à cette période, j'ai rencontré des périodes d'emploi et de chômage. Ce ne fut pas facile... par ,l'aspect relatif au budget et au manque de soutien de la part de quelques personnes de mon entourage. Notamment, ma fille qui me considérait "trop vieille" pour me former.

Et pourtant, les politiques soulignent l'importance de la formation continue, même si sur le terrain, c'est compliqué. Il me reste encore de nombreuses années à travailler pour avoir une retraite "correcte".

Cette année, j'ai réussi à passer ma soutenance mais en même temps, comme une reconversion professionnelle prend du temps et comme il faut également s'adapter aux exigences du marché du travail pour avoir un emploi assez rapidement, j'ai suivi une formation en RH que je viens de terminer.

Je me retrouve sur le marché du travail comme Senior au niveau de certaines compétences et Junior pour certaines connaissances et j'ai dépassé les 50. Et là je réalise que les politiques sont peu adaptées pour les personnes qui ont 45 ans ou plus et souhaitent se reconvertir non pour se lancer nécessairement comme indépendantes mais pour trouver un autre emploi comme salarié.

A la force d'élaborer des politiques fortement portées pour l'emploi des jeunes et moins pour les 45 ans et plus, semble-t'il. J'ai l'impression qu'un fossé se creuse fortement dans le milieu professionnel et c'est bien dommage.

Écrit par Stubaf le 05/09/2018 à 14h34

Nous sommes tous des personnes "âgées" : âgée de 7 ans, âgée de 20 ans, âgée de 45 ans, âgée de 90 ans, .....

Mon "Graal" n'est pas d'atteindre 100 ans, ni même 90, mais d'être en bonne condition, a minima autonome, jusqu'au bout du Chemin. Tant que je pourrai randonner plusieurs d'affilée en montagne, tant que je demeurerai "mentaliste" de bon niveau, tant que je ferai de temps à autre de belles rencontres (ce que KG JUNG nommait "synchronicités"), tant que je me réjouirai des choses simples, alors je serai JEUNE. Ensuite, j'attendrai le moment de passer dans l'Autre Monde pour ....me refaire une jeunesse !

Écrit par Francoise le 03/11/2018 à 19h40

Moi j'ai toujours dit que le plus important c'est l'âge du coeur. 50, 55, 60 ans .... peu importe du moment qu'on se sent jeune dans la tête

Moi j'ai 54 ans, je suis née dans les années 60 .... et tout ce qui est des années 60 est à la mode, du coup quand on me dit que je suis vieille, je réponds : "je ne suis pas vieille, je suis vintage."

A bon entendeur, salut

Écrit par Rik le 13/11/2018 à 20h20

Intéressant tout cela ; et vous oubliez un autre détail, important ! La vision actuelle, selon l'évolution des choses..., que votre entourage peut avoir sur votre âge... Et c'est parfois confus, je m'explique.

Etant donné que l'on vit de plus en plus longtemps et dans un "meilleur état", si je puis dire, que les décennies précédentes, on reste (ou on peut rester) en bonne forme à des âges considérés comme avancés, du coup une personne par exemple de 60, 65, 70 ans (malgré son appellation de "sénior") n'est plus une "vieille" personne, et c'est là que la confusion peut intervenir.

Ainsi, je viens d'avoir 45 ans, alors que suis-je ? Eh bien je navigue entre jeune et vieux ! Etant entouré, notamment au niveau familial mais pas que, de personnes (cousins, etc.) de plus de 55, 60 ans et bien plus (qui ne se portent pas si mal), je suis surpris (enfin, pas tant que cela finalement) de m'entendre dire que je suis encore jeune (voire bien jeune pour celles qui ont plus de 70, 75 ans), du coup la vision actuelle de l'âge devient bien relative..., j'ai dit l'autre jour de façon humoristique, me voilà vieux pour les jeunes et jeune pour les vieux !

Eh oui, c'est l'évolution des choses (et il va bien falloir que la société s'y fasse), une personne de 70 ans verra une autre de 45 ans comme "jeune", et une de 20 ans verra cette même personne comme "vieille", alors - pour y revenir - que suis-je ? Un entre-deux ?!...

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : VYHW4E

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture

  • Le marché des seniors : état des lieux ! Le marché des seniors : état des lieux ! Les seniors représentent aujourd’hui 22 millions de personnes en France. Cette catégorie de population, âgée de 50 à 75 ans et plus, pèse de tout son poids dans l’économie. Des loisirs à...
  • La médaille du travail : pour qui, pourquoi et comment ? La médaille du travail : pour qui, pourquoi et comment ? La médaille d’honneur du travail récompense l’ancienneté et les services rendus des salariés ou retraités du secteur privé qui travaillent sur le territoire de la République Française...