Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Santé & Bien-être > Pourquoi perd-on l'appétit avec l'âge ? Comment y remédier ?

Pourquoi perd-on l'appétit avec l'âge ? Comment y remédier ?

Le manque d’appétit touche les personnes âgées, en particulier après 75-80 ans, avec un risque de dénutrition qui peut avoir des conséquences graves sur leur santé. La perte d’appétit s’explique par des causes organiques, inhérentes au vieillissement, mais aussi par des causes psychologiques. Pourtant, les seniors ont besoin d’une nutrition équilibrée, riche en protéines notamment, et en quantités suffisantes pour rester en forme. Nos recommandations pour remédier au manque d’appétit avec l’âge.

Pourquoi perd-on l'appétit avec l'âge ? Comment y remédier ?

Les causes de la perte d’appétit avec l’âge

Des causes organiques

L’une des causes de la perte d’appétit chez les personnes âgées est d’ordre organique. Avec l’âge, les papilles présentes dans la bouche se modifient et changent les goûts des aliments. De plus, en vieillissant, la quantité des papilles diminue, d’au moins un tiers par rapport à une personne jeune.

Les médicaments participent également à la transformation de ces papilles qui jouent un rôle important dans l’alimentation. Plus on prend de médicaments, plus elles sont altérées. Les traitements pris en cas de maladies cardiovasculaires (hypertension, problèmes cardiaques, etc.) qui touchent plus souvent les seniors sont ceux qui modifient le plus les papilles de la bouche et donc le goût.

D’une manière générale, toutes les maladies, et en particulier la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson dont souffrent plus souvent les seniors, ont un impact sur l’appétit. Elles ont notamment pour conséquence de diminuer la quantité de salive dans la bouche et modifient donc le goût des aliments. Les appareils dentaires, et plus généralement les infections buccales ou encore le diabète, ont tendance à également transformer la saveur des aliments et peuvent entraîner une perte d’appétit.

Le ralentissement de la digestion, en raison notamment de la diminution des capacités de l’estomac, de la réduction de l’activité de l’intestin ou encore du foie, a aussi pour conséquence chez la personne âgée d’ingérer des quantités moindres d’aliments et donc de favoriser la perte d’appétit. Certaines maladies qui atteignent le cerveau peuvent aussi avoir des effets négatifs sur la digestion.

Enfin, le manque d’activité physique chez les personnes âgées agit également sur leurs dépenses énergétiques qui diminuent et au final réduisent leurs besoins alimentaires et leur appétit.

Des causes psychologiques

L’aspect psychologique n’est pas à négliger pour expliquer la perte d’appétit chez les personnes âgées. Un grand nombre d’entre elles souffrent de solitude, de manque de lien social et souffrent de dépression. Cette maladie joue un rôle important dans le manque d’appétit. La personne qui en souffre perd en effet toute envie de se faire plaisir, notamment avec une alimentation plaisante et attrayante.

Comment remédier à la perte d’appétit avec l’âge ?

Favoriser une alimentation variée et appétissante

Alimentation rime avec convivialité. Or, de très nombreuses personnes âgées souffrent de la solitude et sont le plus souvent seules pour prendre leur repas. Elles ne prennent plus de plaisir à les préparer et leur alimentation devient monotone, moins appétissante.

On sait qu’une nourriture qui n’est pas variée contribue à ne plus stimuler le goût et donc l’appétit. Afin de lutter contre la perte d’appétit avec l’âge, il est donc important de continuer à se nourrir avec une alimentation diversifiée qui favorise les sensations de saveurs et donnent envie de manger. D’autre part, il est aussi conseillé de bien relever ses plats, avec des épices ou des herbes par exemple, pour aussi stimuler le goût. Enfin, privilégier les repas en commun, à la maison avec sa famille ou ses amis, au restaurant, participe grandement au plaisir de manger et donc à stimuler l’appétit.

Adopter une nutrition adaptée

Afin de stimuler l’appétit des personnes âgées qui l’ont perdu, il est recommandé d’abord de procéder à un bilan complet de santé, mais aussi psychologique et en lien avec leur situation familiale. Ce bilan permet de leur proposer une alimentation adaptée, qui leur redonne le désir et le plaisir de manger, et surtout adaptée à leurs goûts, à leurs envies et à leurs conditions de vie.

Il est préférable en effet de proposer à une personne âgée qui vit seule par exemple des plats simples à préparer, mais aussi des aliments faciles à mâcher et à digérer. Il est aussi conseillé de plutôt augmenter la teneur nutritive des aliments servis à un senior, en y ajoutant de l’huile d’olive, un avocat, etc., que d’augmenter les quantités. L’entourage peut ainsi préparer des plats en petites quantités à congeler que le senior pourra consommer selon ses besoins.

Une nutrition adaptée qui redonne de l’appétit, c’est aussi fixer des horaires réguliers pour les repas afin de répondre en temps voulu aux signes de la faim envoyés par le corps.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : K2XQTP

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture

  • La maladie de Parkinson : causes, symptômes, traitements La maladie de Parkinson : causes, symptômes, traitements La maladie de Parkinson est une maladie neuro-dégénérative causée par la destruction d’un type spécifique de neurones dans le cerveau, les neurones qui fabriquent la dopamine. La fonction de...
  • Bien s’alimenter quand on est sénior Bien s’alimenter quand on est sénior Les seniors ont des besoins énergétiques et nutritionnels un peu spécifiques : il est clair qu’on ne se nourrit pas de la même façon à vingt ans qu’à soixante et plus ! Avec l’âge,...