Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Finance & Patrimoine > Vous n'utilisez presque plus votre voiture, optez pour l'assurance au kilomètre

Vous n'utilisez presque plus votre voiture, optez pour l'assurance au kilomètre

Payer son assurance voiture seulement en fonction de son utilisation réelle, vous en rêvez ? Ne cherchez plus, la solution existe : l’assurance voiture au kilomètre. Cette formule est destinée aux personnes qui ne roulent pas beaucoup, comme c’est le cas notamment de nombreux retraités.

Cette assurance s’adapte au profil du conducteur et permet de faire des économies conséquentes, généralement jusqu’à 30 % par rapport à un contrat d’assurance classique. Mais, attention, ce type d’assurance demande de respecter certains critères pour rester intéressante.

Assurance au kilomètre ou  Pay as you drive

L’assurance voiture au kilomètre, qu’est-ce que c’est ?

Payer son assurance voiture en fonction des kilomètres effectués est un concept né aux États-Unis, encore peu répandu en France. Il s’agit pourtant d’un bon moyen de faire des économies si vous vous servez peu, ou pratiquement plus, de votre voiture, par exemple à l’heure de la retraite lorsque vous n’avez plus de trajet domicile-travail à parcourir ou, quand avec le vieillissement, des problèmes de santé apparaissent qui empêchent la conduite d’un véhicule sur des temps longs. Le fait d’emprunter davantage les transports en commun plutôt que sa voiture est également une bonne raison pour opter pour ce type d’assurance. C’est aussi une bonne solution si vous ne vous servez quasiment plus de votre véhicule car, même dans ce cas, il doit rester assuré.

L’assurance voiture au kilomètre est avantageuse si vous vous déplacez principalement sur de courtes distances ou encore pour une deuxième voiture que vous n’utilisez que de temps à autre. Dans tous ces cas, payer son assurance selon les kilomètres parcourus avec sa voiture représente des économies conséquentes tout en gardant les mêmes garanties (tiers ou tous risques) et les mêmes services qu’une assurance classique.

Comment ça marche ?

L’assurance voiture au kilomètre implique que vous transmettiez à votre assureur, par l’intermédiaire d’un boitier électronique installé dans votre véhicule, le nombre de kilomètres que vous avez parcourus. La compagnie d’assurance peut aussi vérifier de son propre fait vos déclarations de manière aléatoire, une fois par an ou à l’occasion d’un sinistre.

Le calcul de votre prime se fait ensuite sur la base de vos déclarations. Comme toutes les assurances voiture, le montant que vous payez prend également en compte le type de véhicule assuré, des critères liés au conducteur comme l’âge, la situation professionnelle, le lieu de résidence, le type de permis, etc. Il existe deux formes d’assurance voiture au kilomètre :

L’assurance au kilomètre près

Ce type d’assurance (appelée aussi le "Pay as you drive"), permet de payer une cotisation qui correspond réellement au nombre de kilomètres que vous parcourez chaque mois. Elle convient notamment aux personnes qui roulent très peu toute l’année.

Le forfait kilométrique

Cette formule s’adresse aux personnes qui utilisent peu leur véhicule mais qui peuvent être amenées à parcourir davantage de kilomètres à certains moments de l’année. L’assuré s’engage à ne pas dépasser un certain nombre de kilomètres par an en contrepartie d’une prime d’assurance avantageuse. Les forfaits kilométriques proposés vont généralement de 4 000 à 20 000 km par an.

Attention : si vous dépassez ce forfait, votre assureur peut librement augmenter votre prime à la fin de l’année, tout comme augmenter vos franchises ou décider de moins vous indemniser en cas de sinistre. Il faut donc être certain de ne pas dépasser le forfait kilométrique choisi au départ pour adhérer à une assurance au kilomètre.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : w74mVh

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture

  • Emprunter sans apport après 50 ans, c’est possible ? Emprunter sans apport après 50 ans, c’est possible ? De nombreux emprunteurs séniors ont des projets de financement immobilier, ce qui n’est pas forcément incompatible avec leur situation qui sera amené à évoluer dans quelques années, voici...
  • Qu'est-ce qu'un acte de notoriété ? Qu'est-ce qu'un acte de notoriété ? L’acte de notoriété est le nom donné à l’acte dressé par un notaire dans le cadre du règlement d’une succession. Il permet d’identifier les héritiers, de préciser leur degré de...
  • Le viager, y avez-vous pensé ? Le viager, y avez-vous pensé ? De plus en plus de français réfléchissent au viager : cela viendrait-il de la conjoncture économique ? De la crise du logement ? D’un phénomène de mode ? Toujours est-il que le viager a...
  • Impôts locaux et fonciers : exonération des séniors Impôts locaux et fonciers : exonération des séniors Une idée reçue selon laquelle les séniors seraient exonérés de leurs impôts fonciers, de leur taxe d'habitation et de la redevance TV doit être battue en brèche car elle n'est pas du tout...