Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Santé & Bien-être > Comment prévenir et lutter contre la sensation des yeux secs ?

Comment prévenir et lutter contre la sensation des yeux secs ?

Si vos yeux pleurent souvent sans causes apparentes, s’ils rougissent et s’ils vous brûlent fréquemment, vous faites certainement partie des 25 % de personnes âgées qui souffrent du syndrome des yeux secs. L’ œil a besoin d’humidité pour bien fonctionner. Le film lacrymal, c’est-à-dire les larmes, joue ce rôle. Mais si les larmes ne sont pas bien réparties dans l’œil, ce dernier souffre de démangeaisons, les paupières enflent avec pour conséquence une fatigue oculaire, voire une vue voilée et floue. Comment prévenir et lutter contre la sensation des yeux secs ?

Comment prévenir et lutter contre la sensation des yeux secs ?

Les facteurs de risque

Différents facteurs peuvent favoriser l’apparition de la sensation des yeux secs, affection ophtalmologique très courante, en particulier l’hiver. Il convient donc de mettre le maximum de chance de son côté en ne s’exposant pas, ou le moins possible, à certains d’entre eux, évitables.

L’âge

En avançant en âge, nous fabriquons de moins en moins de larmes, près de 60 % en moins que les jeunes personnes. D’autre part, les seniors possèdent plus souvent des conduits lacrymaux larges qui ne permettent pas l’écoulement normal des larmes dans les yeux et la sensation des yeux secs peut apparaitre.

Le sexe

Les femmes sont davantage touchées par la sensation des yeux secs, deux fois plus que les hommes. Cette situation est notamment provoquée par les changements hormonaux au moment d’une grossesse ou après la ménopause.

Les médicaments

Certains médicaments peuvent entraîner une sécheresse oculaire. C’est le cas par exemple de certaines pilules contraceptives, d’antidépresseurs, d’antalgiques, d’antihistaminiques, de diurétiques, ou de somnifères.

Les écrans d’ordinateur

Travailler ou rester de longues heures devant un écran d’ordinateur peut entraîner une sensation des yeux secs car les battements des paupières, qui permettent d’humidifier l’œil, se font plus rares et provoquent une sécheresse oculaire et des irritations.

L’environnement

Être exposé à la pollution atmosphérique, à de la poussière, à de la fumée de cigarette, à de l’air climatisé ou encore au vent, constituent autant de facteurs de risque de souffrir de la sensation des yeux secs.

Le port de lentilles

Porter des lentilles de contact peut amplifier la sensation des yeux secs en empêchant le film lacrymal de bien se répartir dans tout l’œil.

Comment prévenir la sensation des yeux secs ?

On a vu les facteurs de risque du syndrome des yeux secs si possible à contourner. D’autres comportements sont aussi à privilégier pour prévenir ce problème.

D’abord, si vous êtes sujet à la sensation des yeux secs, vous devez éviter le plus possible de recevoir de l’air directement dans les yeux, notamment par vent fort.

Dans votre maison, faites en sorte que l’air ambiant ne soit pas trop sec. Le taux d’humidité doit être compris entre 30 et 50 %. Utilisez par exemple un humidificateur et ne montez pas trop fort la température de votre chauffage. Tout comme l’air de votre maison, vous devez aussi vous hydrater pour que l’œil puisse avoir à sa disposition des réserves suffisantes pour produire des larmes.

Si vous passez beaucoup de temps devant un écran d’ordinateur, pensez à faire des pauses régulièrement, toutes les 30 minutes, au cours desquelles vous clignoterez des yeux et vous les fermerez.

N’oubliez pas non plus lors de vos sorties en extérieur de porter des lunettes de soleil et, si vous allez à la piscine, des lunettes protectrices spécifiques.

Si vous portez des lentilles de contact, remplacez-les par une paire de lunettes au moins une fois par semaine ou appliquez des gouttes oculaires lubrifiantes qui vous aideront à combattre la sécheresse de vos yeux.

Comment traiter la sensation des yeux secs ?

Il existe différentes solutions pour traiter au mieux la sensation des yeux secs.

Les gouttes oculaires

La première solution, et la plus simple, est d’utiliser des gouttes oculaires ou des larmes artificielles pour humidifier l’œil. Ces solutions, collyres, gouttes ou gels apportent un soulagement rapide en hydratant l’œil et en supprimant les sensations de brûlures et les démangeaisons.

La rééducation

Réapprendre à ses yeux à cligner, mouvement indispensable pour les humidifier, peut s’avérer nécessaire dans certains cas.

Les antibiotiques

Un antibiotique prescrit sous forme de collyre - l’azithromycine - peut avoir des effets positifs sur la sécheresse oculaire. Ce traitement est à suivre deux ou trois fois par mois pour obtenir des résultats satisfaisants.

Les lentilles sclérales

En cas de sensation des yeux secs, votre médecin peut vous prescrire des lentilles dites sclérales. Ces dernières sont des lentilles de contact de grand diamètre, remplies d’eau, qui humidifient en permanence la cornée de l’œil.

Les bouchons lacrymaux

Pour des cas de sécheresse oculaire plus sévères, une intervention chirurgicale destinée à boucher artificiellement les orifices d’évacuation des larmes pour les diriger vers l’œil peut être nécessaire.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : 7QDQVe

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture