Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Finance & Patrimoine > Emprunter sans apport après 50 ans, c’est possible ?

Emprunter sans apport après 50 ans, c’est possible ?

De nombreux emprunteurs séniors ont des projets de financement immobilier, ce qui n’est pas forcément incompatible avec leur situation qui sera amené à évoluer dans quelques années, voici tout ce qu’il faut savoir sur le prêt immobilier après 50 ans.

Emprunter sans apport après 50 ans, c’est possible ?

Le crédit sénior, un financement sur mesure

Les séniors sont loin d’être les moins actifs, bien au contraire, ce sont souvent les plus enjoués pour mettre en place des projets, comme celui de devenir propriétaire ou d’investir dans la pierre après 50 ans. Si cette question suscite des interrogations, c’est parce qu’emprunter après 50 ans implique de prendre en compte une étape fondamentale dans l’instruction du dossier de financement, celle du passage à la retraite.

Pour 90% des Français, le passage à la retraite s’accompagne d’une baisse de salaire. Autrement dit, une mensualité de prêt immobilier trop importante pourrait entrainer un déséquilibre et l’impossibilité de surmonter ses dépenses. Fort heureusement, les banques proposent des systèmes de prêts à paliers, c’est-à-dire des crédits avec un réajustement automatique de la mensualité pour permettre à l’emprunteur de continuer à rembourser ses mensualités.

Sans apport après 50 ans, c’est compliqué ?

Si emprunter après 50 ans peut s’avérer possible, il est également possible de le faire sans apport, que ce soit pour acheter une résidence secondaire ou pour investir dans la pierre dans un but locatif. Des sites internet sont justement spécialisés dans le financement de prêt immobilier sans apport, ils proposent de démarcher les banques et établissements de crédits qui proposent des offres de crédit immobilier ne nécessitant pas un apport personnel, cela permet ainsi de concrétiser son projet de financement. Il faut savoir que l’âge de fin de prêt sur des produits immobiliers est en moyenne fixé à plus de 90 ans, ce qui signifie qu’un emprunteur de 50 ans peut tout à fait signer une offre de contrat de crédit impliquant un remboursement sur plus de 25 ans, sans crainte d’essuyer un refus. En revanche, l’assurance emprunteur peut vite être le point noir pour ces ménages.

L’assurance emprunteur, un élément important

L’assurance pour les plus de 50 ans se traduit généralement par des cotisations élevées, c’est aussi le cas dans l’assurance de prêt car avec l’âge, les assureurs sont plus regardant sur les questionnaires de santé et appliquent parfois des tarifs plus élevés. Il est avant tout recommandé de prendre une couverture complète, permettant une prise en charge des remboursements en cas d’invalidité ou d’incapacité, cela évite les soucis financiers.

Cela dit, il est possible d’avoir une assurance complète sans forcément payer le prix fort, il suffit de démarcher lors de la mise en place du contrat de crédit un assureur, soit par un courtier, soit via une compagnie d’assurance directement. Il est bon de savoir qu’il est toujours possible de résilier son assurance pendant un an, puis à chaque date anniversaire pour en changer, une éventualité valable pour tout le monde.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : Wxk2Q5

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture