Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Santé & Bien-être > L'incontinence chez les seniors : quelles solutions pratiques de protection ?

L'incontinence chez les seniors : quelles solutions pratiques de protection ?

L’incontinence, et en particulier l’incontinence urinaire, est très fréquente dans la population. On estime à trois millions le nombre de personnes concernées selon le Portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches.

Un tiers des personnes touchées par ce problème ont plus de 70 ans, en majorité des femmes, même si les hommes ne sont pas non plus épargnés par l’incontinence. Ces fuites urinaires sont la source d’un mal-être chez beaucoup de seniors et ont des conséquences sur leur qualité de vie, mais peu de personnes osent en parler. Pourtant, outre les préconisations pour limiter les symptômes de l’incontinence, il existe des solutions pratiques de protection, et faciles à utiliser, pour vivre le mieux possible avec ce problème de santé. Tour d’horizon des solutions possibles.

L'incontinence chez les seniors

Les protections pour une incontinence légère à modérée

Quel que soit le niveau d’incontinence dont le senior souffre, les protections se choisissent en fonction de la fréquence, du volume et de l’origine des fuites urinaires. Toutefois, pour une incontinence légère à modérée, des protections spécifiques existent :

Les protections anatomiques

Ces types de protections s’adressent aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Elles ressemblent dans leur utilisation aux protections périodiques féminines mais en beaucoup plus absorbantes. Ces protections se fixent directement au sous-vêtement grâce à un adhésif. Pour les hommes, cette protection anatomique prend chez certains fabricants la forme d’une coque, mieux adaptée au corps masculin.

Les slips absorbants

Les slips absorbants sont des sous-vêtements jetables. Ils sont très faciles à utiliser puisqu’ils s’enfilent comme n’importe quel autre slip. Ces protections contre l’incontinence ont l’avantage de faciliter le change, que le senior se trouve chez lui ou à l’extérieur.

Les protections pour une incontinence lourde

Les types de protections pour une incontinence légère peuvent bien sûr être utilisés quand l’incontinence est plus prononcée, à condition que leur pouvoir absorbant soit beaucoup plus important. Toutefois, d’autres sortes de protections sont mieux adaptées :

Les changes complets

Ces protections sont les mieux adaptées en cas d’incontinence lourde et sévère. Elles conviennent notamment parfaitement bien aux seniors alités. La taille et l’épaisseur des changes complets permettent une absorption maximum des fuites urinaires, assurent confort et une relative discrétion. Ils sont proposés dans le commerce avec ou sans ceinture, qui permet leur meilleur maintien en place.

Les protections de nuit contre l’incontinence

Une étude approfondie sur les qualités et performances des différentes variétés de protections contre l’incontinence a été récemment réalisée par l’Institut national de la consommation et publiée sur le site de 60 millions de consommateurs. S’il est ressorti de ce test que la plupart des protections remplissaient leur rôle d’efficacité et de confort, il n’en est pas de même pour leur performance durant la nuit. C’est le cas notamment des changes complets utilisés dans les cas d’incontinence lourde notamment. Certaines de ces protections ne protègent pas assez contre l’humidité sur de longues périodes comme la nuit et ont tendance à bouger pendant le sommeil.

Pour remédier aux fuites urinaires et à l’inconfort occasionné la nuit, des fabricants proposent sur le marché une grenouillère, à enfiler tout comme un pyjama ou une chemise de nuit, qui contribue au maintien en place des protections contre l’incontinence. Différents modèles de grenouillères sont disponibles : pour les personnes qui, par exemple, bougent beaucoup la nuit ou encore pour les seniors souffrant de maladies dégénératives comme la maladie d'Alzheimer. Pour ces derniers, la grenouillère est munie d’une fermeture à glissière du haut du dos au milieu du ventre, que la personne malade ne peut pas détacher seule.

À savoir : les protections contre l’incontinence urinaire ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale. Toutefois, les personnes touchées par ce problème et bénéficiaires de certaines prestations comme l’Allocation personnalisée pour l’autonomie (APA), la Prestation de compensation du handicap (PCH) ou des interventions de la caisse d’assurance maladie (CPAM), peuvent prétendre à une prise en charge totale ou partielle des frais occasionnés par l’achat de ces protections.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : 86tApV

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture