Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Santé & Bien-être > Fracture du col du fémur : faut-il se faire opérer et hospitaliser ?

Fracture du col du fémur : faut-il se faire opérer et hospitaliser ?

Le nombre de fractures du col du fémur, os de la cuisse qui participe à l’articulation de la hanche, est en augmentation en raison du vieillissement de la population. Les os se fragilisent et les articulations s’usent avec l’âge, notamment chez les personnes atteintes d’ostéoporose, et la moindre chute peut avoir des conséquences importantes dont notamment la fracture du col du fémur.

Cette dernière doit être prise en charge médicalement rapidement pour éviter des séquelles ultérieures ainsi que la dépendance chez les seniors. Cette intervention chirurgicale permet également de connaître l’état osseux du patient et de prévoir d’éventuels traitements ou préconisations.

Fracture du col du fémur

Fracture du col du fémur : une urgence chirurgicale

Si vous êtes victime d’une fracture du col du fémur, le corps médical vous proposera systématiquement une opération chirurgicale orthopédique, seul traitement possible et reconnu par les équipes de soignants, dans les délais les plus rapides possibles. Même si cette intervention ne représente pas une urgence vitale, plus vite elle aura lieu, plus les chances de préserver la vitalité de la tête du fémur (la tête fémorale) seront fortes. Deux types d’opérations sont possibles.

La prothèse de la hanche

Appelé "traitement non conservateur", la pose d’une prothèse de la hanche consiste à retirer complétement la tête du fémur et de la remplacer par une prothèse. Cette intervention est l’une des plus pratiquées dans le monde même si elle reste une intervention de chirurgie orthopédique délicate. La prothèse de hanche peut être totale, c’est-à-dire qu’elle a pour but de remplacer entièrement l’articulation de la hanche, et donc ses fonctions de mobilité et de support du bassin et de la jambe. Cette intervention peut également être intermédiaire (constituée seulement de deux pièces), mais elle n’est possible que si le cartilage du bassin et de l’articulation de la hanche est en bon état.

L’ostéosynthèse

Cette intervention chirurgicale, appelée "traitement conservateur", proposée lors d’une fracture du col du fémur, consiste à "fixer" la fracture, c’est-à-dire à la réparer, en mettant en place du matériel chirurgical tel que des vis ou des broches. Ce type d’intervention est davantage pratiqué chez les patients jeunes dont les articulations ne sont pas usées.

Il faut savoir que l’intervention de la prothèse de la hanche n’est pas aussi urgente que l’ostéosynthèse.

Une hospitalisation et un temps de convalescence nécessaires

L’hospitalisation (de 8 jours en général) et la durée de convalescence suite à une intervention chirurgicale pour une fracture du fémur sont importantes à respecter car ce problème de santé peut constituer un facteur déclencheur de dépendance chez les seniors.

Compte tenu de la difficulté de consolider le fémur après une opération, il faut compter entre 3 et 6 mois pour récupérer toute sa mobilité et prévoir une rééducation de 1 à 2 mois. Suite à la pose d’une prothèse, si le délai de convalescence n’est pas respecté, des complications, comme une luxation de la hanche par exemple, peuvent apparaître et faire perdre une grande partie de leur autonomie aux personnes âgées, tout comme entraîner des répercussions sur leur état de santé général.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : fg8sn5

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture