Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Famille & Société > Démarchage à domicile, comment ne pas se faire avoir quand on est senior ?

Démarchage à domicile, comment ne pas se faire avoir quand on est senior ?

Le démarchage au domicile des personnes âgées est devenu un sport national, surtout pour les entreprises et les commerciaux peu scrupuleux. Leur cible privilégiée : les seniors.

Moins méfiants, plus faciles à convaincre car il est plus simple de leur faire perdre le fil de leurs idées en employant des techniques commerciales particulières, les personnes âgées ont tout intérêt à apprendre à ne pas se faire avoir par ces démarcheurs. Qu’est-ce que le démarchage à domicile ? Quelques conseils pour éviter de se faire berner.

Démarchage à domicile

Qu’est-ce que le démarchage à domicile ?

Le démarchage à domicile est très encadré par la loi du 17 mars 2014 relative à la consommation, dite "loi Hamon" ou encore "loi consommation", qu’elle dénomme dorénavant par "vente hors établissement". Cette loi vient renforcer les règles de protection et d’information du consommateur.

Dans un premier temps, le législateur a défini ce qu’est un démarcheur, soit : "toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui agit à des fins entrant dans le cadre de son activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale ou agricole, y compris lorsqu'elle agit au nom ou pour le compte d'un autre professionnel". Les contrats de vente concernés sont également précisés. Ils concernent autant des biens que des services comme la proposition de poser une véranda, une serrure de porte, d’effectuer un ravalement de façade, de vendre des éléments de cuisine, des bijoux, des produits d’entretien, d’adoucisseurs d’eau, d’aspirateurs, de tapis, de panneaux photovoltaïques, d’extincteurs, de systèmes d’alarme, de matelas ou sommier, d’une photo aérienne de votre maison, etc.

Les principaux points à savoir et à respecter pour ne pas se faire avoir par du démarchage à domicile selon l’Institut national de la consommation :

  • exiger la délivrance d’un certain nombre d’informations avant la conclusion du contrat
  • exiger la signature et la remise d’un contrat comportant toutes les mentions obligatoires
  • connaître l’interdiction d’exiger une contrepartie financière pendant sept jours après la conclusion du contrat.
  • connaître la possibilité d’exercer son droit de rétractation (sauf pour les cas exclus par la loi).

Les conseils de base à suivre

Ne pas faire entrer à son domicile n’importe qui et n’importe comment

Avant de faire entrer qui que ce soit à son domicile pour du démarchage, quelques règles simples sont à suivre pour éviter de se faire avoir. Et si vous n’êtes pas du tout intéressé par ce qui vous est proposé, sachez et osez dire non.

Vérifier l’identité du démarcheur

La première règle à suivre est de vérifier l’identité de la personne qui souhaite entrer chez vous. Avant d’ouvrir la porte, il est conseillé de téléphoner à l’entreprise ou à la collectivité représentée pour savoir si effectivement ils organisent des démarchages à domicile. Bon à savoir : sachez que des entreprises comme EDF, la Poste, une mairie, une préfecture, etc., n’envoient jamais de commerciaux au domicile des personnes sans avoir laissé un avis de passage.

Être accompagné

Dans la mesure du possible, ne faites pas entrer à votre domicile une personne inconnue qui se présente comme un commercial d’une entreprise ou d’un organisme quelconque si vous êtes seul chez vous. Demandez-lui, si vous êtes intéressé par les produits qu’il propose, de revenir quand vous aurez vous-même la possibilité de vous faire accompagner.

Exiger un contrat de vente

Si vous concluez une vente avec un démarcheur à domicile, vous devez exiger qu’il vous remette au préalable, et, dans tous les cas, obligatoirement après la vente, un contrat indiquant de manière compréhensible et lisible un ensemble d’éléments : les caractéristiques essentielles du bien ou du service ; le prix du bien ou du service ; la date ou le délai auquel le professionnel s'engage à livrer le bien ou à exécuter le service ; les informations relatives à l'identité du professionnel (coordonnées postales, téléphoniques et électroniques) et à ses activités ; les garanties légales ; les conditions d'exécution du contrat ; le prix et les modalités de paiement (formes et taux d'intérêt en cas de vente à crédit) ; les conditions, délais et modalités d'exercice du droit de rétractation du client, avec le bordereau de rétractation.

Quoiqu’il en soit, en matière de démarchage à domicile, vous avez la possibilité de faire jouer votre droit de rétractation (sauf pour certains contrats définis par la loi). Vous avez en effet 14 jours pour renoncer à votre contrat par lettre recommandée avec accusé de réception.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : Vdiqmc

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture