Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Santé & Bien-être > Quelles solutions pour détecter les chutes des personnes âgées ?

Quelles solutions pour détecter les chutes des personnes âgées ?

En France, les chutes représentent la première cause de décès chez les personnes âgées de plus de 65 ans (12 000 personnes en 2015). Elles concernent plus de deux millions de personnes chaque année, et une personne de 80 ans et plus sur deux.

Les chutes surviennent principalement à domicile, et plus précisément, pour près de la moitié d’entre elles, dans la salle de bain. Lors d’une chute, plus le temps passé au sol par la personne âgée est long, plus elle a de risques d’avoir de graves séquelles (blessure, hospitalisation, perte d’autonomie, etc.).

La détection des chutes dès qu’elles interviennent est donc primordiale pour permettre une réaction rapide de l’entourage ou la venue des secours. De nombreux appareils et systèmes manuels, électroniques, informatiques ou connectés existent sur le marché pour alerter de la chute d’une personne âgée à son domicile ou dans son établissement spécialisé.

Quelles solutions pour détecter les chutes des personnes âgées ?

La téléassistance

Il s’agit du système d’assistance le plus classique en cas de chute. La téléassistance se matérialise par un bouton situé sur un objet porté par la personne âgée (bracelet, médaillon, etc.). Si elle est victime d’une chute et est encore consciente, elle peut actionner ce bouton pour appeler un centre d’appel d’urgence dédié qui enverra des secours ou qui préviendra les proches s’il ne réussit pas à contacter la personne qui a lancé l’alarme.

Les capteurs de chute

Les capteurs de chute dits accélérométriques ont la capacité de détecter les chocs lors d’un mouvement d’accélération subite ou de perte de verticalité. C’est-à-dire que ces capteurs se mettent en marche seulement à l’occasion de chutes lourdes du senior, quand elles occasionnent un choc brutal, à l’inverse des "chutes molles" qui se font plus en douceur. Ces capteurs sont le plus souvent portés par la personne âgée concernée en bracelet ou en médaillon. Ces dispositifs déclenchent leur alarme une minute après la chute si la personne ne se relève pas et permettent ainsi de contacter un centre de téléassistance ou les proches. Ces dispositifs ne nécessitent pas l’intervention de la victime de la chute. Il s’agit des systèmes de détecteur de chutes les moins chers du marché.

Les détecteurs de chutes connectés

Le bracelet connecté

Ce bracelet intelligent détecte tout seul les chutes et lance un message d’alerte. Il est porté au poignet par la personne âgée ou comme pendentif. Si le bracelet détecte une chute, il déclenche tout seul un système d’alerte si la personne ne bouge pas dans les secondes qui suivent : il vibre, une lumière clignote pendant quelques secondes. Sans mouvement, le bracelet connecté envoie un message d’alerte à un centre d’assistance.

Le sol connecté

Le sol connecté est surtout destiné aux établissements de santé et d’hébergement accueillant des personnes âgées. Il détecte les chutes ou les comportements anormaux pour ensuite donner l’alerte. Le sol connecté fonctionne grâce à des capteurs disposés sous le revêtement. Il peut être installé dans toutes les pièces et il ne nécessite pas de branchement électrique. Ce système de capteurs est relié à un ordinateur, à une tablette ou à un smartphone géré par le personnel. Une fois une chute détectée, le personnel est alerté par une alarme et a la possibilité dans un premier temps d’établir une liaison vidéo avec la personne âgée concernée.

Les capteurs intelligents

Il existe des systèmes qui fonctionnent à l’aide de capteurs disposés dans toute la maison et qui détectent le moindre comportement anormal de la personne présente. Sans mouvement pendant quelques minutes, et en fonction des modes de vie de l’habitant, ce dispositif envoie des notifications via un smartphone à l’entourage de la personne âgée qui peut ainsi s’assurer qu’elle n’a pas fait de chute.

Les dispositifs de vidéo-vigilance

Les dispositifs de vidéo-vigilance concernent davantage les personnes âgées en perte d’autonomie. Ils sont davantage répandus dans les établissements spécialisés tels que les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), notamment pour assurer la surveillance des résidents pendant la nuit. Ces systèmes de surveillance sont composés d’une part d’un logiciel d’analyse comportementale qui détecte tous les types de chute (rapide ou lente) et, d’autre part, d’une liaison vidéo. Cette dernière se met en marche seulement quand le dispositif de vidéo-vigilance a détecté une chute ou un mouvement anormal.

L’avenir des détecteurs de chute

Avec les nouvelles technologies, de nombreuses startups notamment travaillent sur des objets hyperconnectés qui seront capables dans l’avenir de détecter, et surtout de prévenir, les chutes chez les personnes âgées. Ainsi, des chaussures connectées sont au stade de la réflexion actuellement. Équipées de capteurs, elles auraient la possibilité de détecter tous les mouvements anormaux des pieds de la personne concernée et d’alerter en cas de chute. En termes de prévention de ces accidents, des chemins lumineux, déjà en service notamment dans des établissements pour personnes âgées, permettent à la personne de se diriger la nuit en évitant les obstacles et donc diminuent le risque de chute.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : bfZKz4

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture