Vous êtes ici : Les dossiers de Senior Magazine > Retraite & Pension > Racheter des points retraite : pourquoi, quand, comment ?

Racheter des points retraite : pourquoi, quand, comment ?

Les points de retraite sont spécifiques aux régimes de retraite complémentaires, tout comme les trimestres, qui permettent de calculer le montant de la pension de retraite, le sont pour le régime de retraite de base. Tout au long de leur carrière professionnelle, les actifs cotisent pour percevoir plus tard une pension de retraite de base ainsi qu’une retraite complémentaire.

Racheter des points retraite

En matière de régimes de retraite complémentaires du secteur privé, les cotisations versées au cours des années travaillées permettent d’acquérir des points qui s’accumulent sur le compte individuel de chaque actif. Au moment du départ à la retraite, le total de ces points sert de base de calcul au montant brut de la pension de retraite versée par les régimes de retraite complémentaires. Ces points ont une valeur en euros, revalorisée tous les ans par les partenaires sociaux gestionnaires des régimes de retraite complémentaires.

Pourquoi racheter des points de retraite ?

Plus vous aurez acquis de points de retraite pendant votre vie active, plus le montant de votre retraite complémentaire sera élevé, puisque le total de vos points est multiplié par la valeur du point (16,1879 euros pour l’Arrco et 5,6306 euros pour l’Agirc en 2017, par exemple). Pour les salariés du privé, l’Arrco et l’Agirc proposent la possibilité de racheter des points de retraite complémentaires qui viennent s’ajouter à ceux déjà acquis. Les conditions de ce rachat diffèrent d’un régime de retraite complémentaire à l’autre. Il est conseillé de bien s’informer avant de décider de racheter des points de retraite. Ce procédé a en effet un coût qui peut être élevé par rapport au peu de gain supplémentaire apporté en termes de pension de retraite.

Comment fonctionne le rachat de point ?

Selon les régimes de retraite complémentaires, le rachat de points est possible mais à des titres et à des conditions différentes. Pour l’Agirc-Arrco, ce rachat peut se faire au titre des années d’études supérieures accomplies. Trois années d’études supérieures maximum peuvent être prises en compte pour un total qui ne peut pas dépasser 70 points par années d’études. Mais attention, ce rachat ne peut intervenir que si, au préalable, l’assuré a, dans son régime de retraite de base, racheté des trimestres pour ces mêmes périodes d’études supérieures.

De la même manière, les tarifs de rachat de points de retraite sont différents selon les régimes de retraite complémentaires. Pour l’Agirc-Arrco, le coût du rachat de ces points dépend d’une part du nombre de points racheté, de la valeur du point lui-même et de l’âge du bénéficiaire au moment du rachat. La formule qui permet de calculer le coût de ce rachat est simple : nombre de points rachetés x valeur du point x coefficient d’âge. Ce coefficient est par exemple de 22 à 50 ans, de 23,2 à 55 ans, de 24,6 à 60 ans, de 25,3 à 62 ans, etc.

Quand et à qui racheter des points de retraite ?

La demande de rachat de points de retraite doit être faite avant la liquidation des droits dans le régime de retraite complémentaire. Pour les salariés du privé et les salariés agricoles, c’est l’Agirc-Arrco qui est compétent. Les professions libérales doivent elles s’adresser à leurs régimes complémentaires : la Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF), la caisse de prévoyance et de retraite des notaires (CPRN), la Caisse autonome de retraite des chirurgiens-dentistes et des sages-femmes (CARCDSF), la caisse d’assurance vieillesse des officiers ministériels, des officiers publics et des compagnies judiciaires (CAVOM), la caisse d’assurance vieillesse des pharmaciens (CAVP), la Caisse autonome de retraite et de prévoyance des infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes (CARPIMKO), la Caisse autonome de retraite et de prévoyance des vétérinaires (CARPV) et la caisse d’assurance vieillesse des experts-comptables et des commissaires aux comptes (CAVEC).

Le rachat des points de retraite n’est en revanche pas possible pour les indépendants qui cotisent au régime de retraite complémentaire du Régime social des indépendants (RSI), pour les salariés agricoles qui dépendent du régime complémentaire obligatoire de la Mutualité sociale agricole (MSA), pour certaines professions libérales et pour les salariés, titulaires ou non, de la fonction publique.

Pour racheter des points, l’assuré doit respecter des conditions d’âge : avoir entre 20 et 67 ans, ou moins de 60 ans pour les fonctionnaires et les militaires. Il ne doit pas non plus avoir commencé à toucher sa retraite.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, donnez votre avis !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : uD8LWm

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture