Vous êtes ici : L'actualité avec Senior Magazine > Actualités des seniors > Qui peut prendre sa retraite en 2018 ?

Qui peut prendre sa retraite en 2018 ?

Les salariés qui vont pouvoir prendre leur retraite en 2018 doivent avoir atteint un certain âge. L’âge légal de départ à la retraite dépend en effet notamment de la date de naissance de chacun des salariés. Sous certaines conditions de carrières ou liées à un handicap, cet âge minimum de départ à la retraite peut être soit avancé, soit repoussé.

Qui peut prendre sa retraite en 2018 ?

Les salariés nés en 1956 car ils atteignent l’âge légal de départ à la retraite (62 ans)

Toutes celles et ceux qui sont nés en 1956 peuvent prétendre à prendre leur retraite en 2018 car c’est l’année de leurs 62 ans, l’âge légal de départ à la retraite actuellement. Ces salariés ne pourront prendre leur retraite qu’après leurs 62 ans révolus. Atteindre l’âge légal de départ à la retraite ne veut toutefois pas dire avoir le droit de toucher une pension à taux plein. Les salariés nés en 1956 qui cesseront leur travail en 2018 devront avoir cotisé au moins 166 trimestres (41,5 ans) pour bénéficier de cette pension à taux plein.

Si vous atteignez l’âge légal de départ à la retraite en 2018, vous pouvez cesser votre activité professionnelle même si vous n’avez pas acquis ces 166 trimestres pour prétendre à une pension de retraite à taux plein. Cependant, votre retraite de base et votre retraite complémentaire subiront une "décote" définitive et seront donc minorées au final. Pour chaque trimestre manquant, le taux de retraite est diminué soit en fonction du nombre de trimestres requis pour atteindre le taux plein, soit en fonction du nombre de trimestres nécessaires pour atteindre l’âge d’obtention automatique du taux plein. Au final, le calcul le plus favorable sera retenu pour définir le montant de la pension de retraite de celles et ceux qui ont atteint l’âge légal de départ à la retraite mais qui n’ont pas engrangé assez de trimestres.

Les salariés nés en 1954 ou 1955 qui ont continué à travailler après l’âge légal de départ à la retraite

Cesser une activité professionnelle à l’âge légal de départ à la retraite n’est pas une obligation. Le salarié peut tout à fait décider de continuer à travailler, même s’il a acquis les trimestres nécessaires pour bénéficier d’une pension à taux plein. Dans ce cas, leur pension de base est majorée (de 1,25 % par trimestre civil supplémentaire cotisé). Ainsi, un actif né en 1955, qui part à la retraite en 2018 à 63 ans, peut augmenter le montant de sa retraite de 5 % ; celui né en 1954, de 10 %. Les retraites complémentaires Agirc-Arrco n’appliquent pas cette surcote pour des départs à la retraite repoussés. Cependant, les salariés concernés continuent d’acquérir des points et donc améliorent leurs futures pensions complémentaires.

Les salariés nés en 1952 qui n’ont pas acquis assez de trimestres

Les salariés nés en 1952 qui n’ont pas encore cessé de travailler et qui ne disposent pas du nombre de trimestres nécessaires pourront partir à la retraite en 2018 tout en touchant une pension à taux plein. Ils vont atteindre en effet cette année l’âge pour toucher automatiquement une retraite non minorée, soit à compter de leurs 65 ans et 9 mois.

Les salariés nés en 1958 qui ont commencé à travailler jeunes

Les actifs nés en 1958 qui disposent de tous leurs trimestres et qui ont commencé à travailler tôt peuvent prendre leur retraite en 2018 à condition également qu’ils aient validé un certain nombre de trimestres avant leurs 16, 17 ou 20 ans. Cette dernière condition dépend de l’année de naissance de l’actif. En 2018, un salarié né en 1958 pourra prendre sa retraite à 60 ans s'il dispose de 167 trimestres, dont au moins cinq validés avant son vingtième anniversaire.

Certaines catégories d’agents publics nés en 1961 ou 1966

Certaines catégories d’agents publics peuvent liquider plus tôt que les autres leur droit à la retraite, et seront autorisés à le faire en 2018, parce qu’ils occupent des emplois qui présentent des risques particuliers ou entraînent des fatigues exceptionnelles. C’est le cas par exemple des aides-soignants ou des gardiens de prison qui peuvent partir à la retraite à partir de 57 ans et des policiers, des pompiers ou encore des égoutiers et des éboueurs qui peuvent liquider leur droit à la retraite à partir de 52 ans. Ces agents bénéficient d’un départ anticipé à condition qu’ils justifient d’une certaine durée de services.

Les salariés handicapés nés en 1963

Les personnes handicapées nées en 1963 qui travaillent peuvent prendre leur retraite en 2018 s’ils remplissent plusieurs conditions : justifier d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 50 % et disposer de 128 trimestres dont 108 réellement cotisés, c’est-à-dire hors ceux acquis lors d’une maternité, d’une maladie ou de l’invalidité.

Écrit par Valérie le 10/01/2018
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller ou à recopier : t2RzXJ

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir